Fondé sur l’intelligence collective, l’habitat participatif apporte de nombreuses réponses positives aux grands défis de notre époque. C’est sans doute pour cette raison que les projets se multiplient partout en France et particulièrement en Bretagne. Rien que dans le Finistère, on recense aujourd’hui au moins 8 projets en gestation et 3 aboutis. Ils sont encore plus nombreux en Ille et Vilaine, par exemple.

Généralement nés de la volonté d’un groupe de futurs habitants, ces projets sont tous différents et, de la copropriété à la coopérative de location, la gamme des statuts juridiques possibles est, elle aussi, très étendue. Tout dépend des attentes de chacun.

En ce qui nous concerne, bien que nous ne sachions pas encore quel sera le statut juridique de nos 16 futurs logements, nous voyons dans ce projet la perspective d’une vie plus intense et plus solidaire et d’une forte réduction de notre empreinte écologique. Notre partenariat avec un bailleur social nous permet de voir arriver avec sérénité et d’intégrer avec facilité des foyers aux revenus très différents, ce qui rend possible la mixité sociale et générationnelle que nous recherchons.

Pour un coût abordable, nous allons construire des logements écologiques compacts et performants, adaptés à nos besoins, confortables et sains, tout en diminuant notre consommation d’espace, de matériaux de construction, d’énergie, etc.

En plus de nos logements privés, nous allons disposer de chambres d’amis et d’ateliers mutualisés ainsi que d’une salle commune où chacun pourra recevoir sa famille et ses amis, où nous pourrons organiser des moments de convivialité entre nous, un groupement d’achat, des ateliers de création, des fêtes de quartier, réunir quelques abonnements, regarder un film, accueillir des visiteurs, des formations, une conférence, un concert, etc.

Un grand jardin commun facile à entretenir nous permettra de produire une partie de notre nourriture et de nos tisanes en même temps qu’il nous offrira un environnement agréable, au cœur d’une nature respectée.
Sur le toit orienté plein sud, des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques produiront plus d’énergie que nous n’en consommerons et nous réfléchissons à la manière de valoriser celle qui sera en excès dans les moments où la production dépassera nos besoins. Nous prévoyons aussi de mutualiser des moyens de déplacement grâce à la propriété partagée de véhicules qui pourront fonctionner avec l’électricité produite sur place.
Notre projet s’inscrit dans un mouvement global organisé géographiquement avec : une Coordin’action nationale, des structures régionales et des plateformes locales au niveau des départements. Si la question vous intéresse, vous trouverez à cette adresse une carte des projets en cours ou déjà réalisés : http://www.habitatparticipatif-ouest.net/index.php/cartographie/consulter .

A bientôt peut-être.

Association Ti Kellid (projet de Plomelin – 29)