La démarche ASCNI - Analyse des Systèmes Constructifs Non Industrialisés - offre une réelle innovation pour permettre aux concepteurs et artisans de s'affranchir des contraintes, normes et conventions, ces bras armés de "la main invisible du marché" et des lobbys divers qui étouffent nos métiers. Travailler à améliorer des systèmes constructifs à faible énergie incorporée et forte intensité sociale, dans un souci de préservation des ressources et de la biodiversité, pourrait re-devenir possible. C'est en tout cas une des actions prioritaires retenues par les acteurs du Plan Breton Bâtiment Durable réunis ce jeudi 26 mars 2015 à Pontivy à l'initiative de la Région Bretagne.

  • NOUVELLE GOUVERNANCE

Il y a tout juste un an j'écrivais : "J'ai accepté la mission pour une dernière année. Il faudra en profiter pour préparer la succession. Au bout de 3 ans ½ de mandat, une énergie et des idées renouvelées s'imposent. Je lance donc un appel aux candidats."

A l'issue d'un semestre nous n'avons pu que constater que nous, adhérents, ne manquons en aucun cas de compétences, mais plutôt de disponibilités. Nous nous sommes donc résolus à envisager une gouvernance collégiale.

  • APPROCHE-ECOHABITAT : Lanceur d'alerte ?

« À la différence du délateur, le lanceur d'alerte est de bonne foi et animé de bonnes intentions : il n'est pas dans une logique d'accusation visant quelqu'un en particulier mais affirme divulguer un état de fait, une menace dommageable pour ce qu'il estime être le bien commun, l'intérêt public ou général. Le ou la lanceuse d'alerte prend des risques réels au nom de la cause qu'il entend défendre et diffuser : il met souvent en risque sa santé financière ou physique, la tranquillité de son couple ou de sa famille, sa sécurité personnelle, et son image (en cas de médiatisation, son nom et son visage sortent alors de l'anonymat – au sens de non-célébrité). Les lanceurs d'alertes sont régulièrement l'objet de poursuites-baillons: des procédures judiciaires dont le but réel est de censurer et ruiner un détracteur. »*