Les mois noirs arrivent, que faire pour entamer cette période de façon optimale ?  Quelle occupation pouvons-nous trouver pour le premier week-end ? Nous pourrions nous laisser tenter par une exposition playmobil à Ayguesvives (31), un loto à Champeaux (77), un bal country à la salle des fêtes de Sirod (39), un week-end en ville (cf. l'édito du mois dernier), le festival « rock your brain fest » à Selestat, le salon du mariage à Nancy ?

Mais non, l’événement à ne pas rater, c'est  les portes ouvertes Approche-Ecohabitat  le samedi 5 et le dimanche 6 novembre. Une occasion rêvée de découvrir sous un climat automnal les réalisations des adhérents professionnels de l'association. Et cette année un partenariat avec le pays COB fait porter le nombre de chantier visitables à 56.

  • Et si la ville pouvait répondre à notre besoin de partage ?

C'est à la faveur d'un échange de maison que je me suis retrouvée à Nantes.
J'avais des à priori : passer des vacances en ville ! Synonyme de bruit, de voitures, de pollution et puis arrivée à Nantes, la ville se dévoilait tout autrement. Ici, tout était fait pour circuler librement, sans enclave, sans attente. Je découvrais la fluidité des lignes de bus (le busway) empruntant un couloir dédié. Le métro, qui prenait le relais et/ou inversement afin d'assurer la continuité dans les déplacements. Sans oublier les navettes fluviales qui emmènent le promeneur de l'autre côté de la Loire, à la découverte d'un charmant village. Enfin, la « ligne verte », non pas le fameux film de Stephen King avec Tom Hanks dont l'issue est fatale mais le tracé vert dessiné au sol et reliant les différents points remarquables de la ville (musées, cathédrale, jardin des plantes, château d'Anne de Bretagne etc.).
C'était facile, il suffisait de suivre la ligne, les yeux (presque) baissés !

  • Rénovation et efficacité énergétique dans l’existant, ça bouge enfin !

La RT Ex ou Réglementation thermique des bâtiments existants est moins connue que sa soeur la RT 2012 qui s’applique aux bâtiments neufs. Cette règlementation est née en 2007, des suites de la RT 2005 avec pour objectif : « d'assurer une amélioration significative de la performance énergétique d'un bâtiment existant lorsqu'un maître d'ouvrage entreprend des travaux susceptibles d'apporter une telle amélioration ».

Ainsi la RT Ex définit les performances des parois à atteindre après rénovation et fixe des performances minimales pour l'élément remplacé ou installé.

Décriée dès les débuts par son manque d’envergure et ses performances très moyenne, certains la considérait comme déjà obsolète lors de son entrée en vigueur, et légalement périmée depuis 2012, car non réactualisée au bout de 5 ans comme le demande la réglementation européenne. D’ailleurs les critères à respecter pour bénéficier des aides à la rénovation, CITE et Eco PTZ, sont bien supérieurs à la RT Ex.

  • Des espaces habités

Le Conseil Solidaire d'Approche-Ecohabitat se tenait le 7 juillet dans les locaux d'Ener'gence, l'agence de l'énergie et du climat du pays de Brest. Descendant du tramway pour m'y rendre et traversant la place de la Liberté, j'ai surplombé l'immense fosse qui, de complètement minérale, est actuellement habitée d'une multitude de carrés potagers, de bancs et tables, tous réalisés en bois de récup', déjà presque aussi gris que le granit, accueillant comestibles et promeneurs. Ainsi un lieu public, trop souvent siège de trafics en tous genres, se trouve réinvesti en bien commun, en habitat. Comme le toit de l'hôtel de ville en arrière-plan accueille des ruches depuis quelques années.

Nous, les acteurs d’Approche, partageons l’idée d’une habitation alternative, soigneusement conçue suivant les règles de la construction bioclimatique, avec des matériaux biosourcés, écologiques, locaux, créant un climat intérieur sain et agréable, offrant une grande qualité architecturale et des besoins minimisés en énergie. Même si le nombre de réalisations reste relativement modeste, cette approche de la construction se développe. Et je me réjouis d’en voir de plus en plus, ici en Bretagne et ailleurs dans le monde.

Mais comment se présente le lieu choisi, son environnement, le voisinage ? Quels sont les moyens de déplacement possibles, comment et où peut-on faire ses courses, comment se rend-on au travail ou à l’école chaque jour ? Y a-t-il des réseaux, à proximité, dans lesquels nous pouvons nous intégrer ? Quels sont les endroits pour rencontrer ses voisins et voisines, quels sont les sujets/les lieux/les moments que nous souhaitons partager ?