Le bouquet final, vers un nouveau départ

La fin d’année approche et nous nous apprêtons à tourner la page 2017. Peut-être, ce moment annonce-t-il également l’achèvement de vos projets de construction et votre aménagement ? Si tel est le cas, vous saurez vous inspirer des pratiques de nos anciens...

Au 19èmesiècle, la tradition voulait qu’un compagnon du bâtiment qui avait œuvré sur le chantier appose sur la souche de la cheminée un bouquet de genêt, de fleurs et de branches de pin afin de signaler que le gros œuvre était terminé.

Au moyen âge, quand finissaient les travaux, une marmite était suspendue dans la cheminée à l’aide d’une crémaillère en acier. On y mettait à cuire un bouillon pot au feu, qui était ensuite partagé entre les acteurs du chantier, la famille, les amis, les voisins. La pendaison de crémaillère était annoncée !

Aujourd’hui, la coutume est tombée dans les oubliettes et vous pouvez vous demander, comment laisser un sentiment durable à cette entrée dans les lieux ?

Comment y donner du sens ?

« La vraie nouveauté nait toujours d’un retour aux sources » Edgar Morin

A ces questions, certains pourront, par exemple, immortaliser l’évènement en organisant une petite fête simple et conviviale.

Après avoir lancé vos invitations, vous connaitrez le plaisir et la joie à dévoiler votre nid douillet. A cet effet, vous aurez pris soin de bien choisir vos invités parmi votre famille, vos amis et vos relations.

Pour l’ambiance, vous aurez encouragé vos proches musiciens à apporter leurs instruments, et la bonne humeur sera au rendez-vous.

Puis, si d’aventure l’envie vous prenait d’inviter quelques artisans créateurs de ce futur bonheur, par cette invitation, vous leur rendrez hommage.

Ainsi vous faites entrer dans votre nouvelle demeure une énergie positive qui marquera son empreinte en vos murs pour longtemps !

Pendre la crémaillère deviendra aussi l’occasion de rapprocher les gens les uns des autres et d’entretenir des liens.

Quand la pendaison de crémaillère suit l’achèvement des gros travaux ou l’investissement du nouveau domicile, elle ouvre la porte vers une nouvelle aventure, celle de son aménagement. La quête d’harmonie continue.

Préservez et entretenez votre chemin d’équilibre. Continuez à réfléchir à d’autres améliorations possibles. Le mouvement de la vie ne s’arrête pas.

L’harmonie a besoin d’être revisitée.

« Tous les voyages commencent chez soi » écrivait Allan Gurganus alors, vous aussi, soyez les bienvenus dans cette nouvelle histoire…

Rose-Marie Le Dorze, harmonisatrice des personnes et des lieux.
Association Vers l’éQilibre.
www.fengshui.bzh