La Leçon des Villes - Inspirations pour imaginer l'urbanisme de demain

En Finistère, l’installation humaine a donné lieu à un mode d’occupation de l’espace singulier, héritage des nombreuses paroisses, elles-mêmes secondées par des trêves.  Ces regroupements d’habitations forment un cortège de centralités plus ou moins importantes aujourd’hui appelées bourgs. 

Autour d’une armature toujours très actuelle de villes dites moyennes (environ 10 000 habitants), d’une métropole - Brest, et de la ville chef-lieu - Quimper, l’habitat reste diffus à l’échelle du département même si une pression plus forte s’exerce actuellement sur le littoral. 
 
Pour contrecarrer ce phénomène dit d’étalement urbain et d’artificialisation des sols, la densification des zones déjà urbanisées est devenue la norme. Toutefois, celle-ci se matérialisant par des modèles et des références architecturales souvent importés, elle produit parfois des morceaux de ville en rupture avec l’existant et une certaine banalisation du paysage urbain : les villes finissent par toutes se ressembler. 
 
La Leçon des Villes présente un panel diversifié comprenant 10 formes d’urbanisation et 10 échantillons de quartiers répartis sur tout le Finistère. Les exemples choisis illustrent différentes manières d’occuper le sol profondément ancrées dans l’histoire et la géographie locales : topographie, végétation, climat (ensoleillement, vents), ressource (eau, matières constructives), interconnexions (accès et desserte). 
 
Ce panorama non exhaustif des typologies d’urbanisation finistériennes témoigne de qualités spatiales en termes de densité, d‘usage parcimonieux des matériaux, d’intimité, d’espaces communs, de rapport au paysage. Ces formes de ville sont inspirantes au moment d’envisager leur évolution par des opérations dites de renouvellement urbain ou par la création de nouveaux quartiers. 
 
En détaillant les différentes strates (plan masse, cadastre, vue aérienne, végétation, topographie, etc.) qui toutes assemblées composent le paysage de nos villes, bourgs et villages, chacune des planches donne à voir la complexité du tissu urbain, sa nature organique et sa plasticité. 
 
Aujourd’hui, les processus d’urbanisation ou de densification montrent une rupture avec ces formes urbaines issues du vernaculaire. La planification contemporaine de l’aménagement du territoire à partir du zonage a probablement conduit à une certaine forme d’évaporation des qualités de la ville dans sa périphérie (zones d’activité, lotissements pavillonnaires, entrées de ville distendues). 
 
Comment prétendre relever les défis de demain sans tirer parti de l’histoire ?
 
Imaginer la ville de demain, une ville plus accueillante, inclusive, responsable de son empreinte écologique, c’est d’abord retrouver la mémoire.

Nicolas Duverger, Directeur du CAUE du Finistère

 

 

 

 

Actualités

J'ADHERE A L'ASSOCIATION !

Après l'enthousiasme des années précédentes, il est important de préserver ce dynamisme et de continuer sur notre lancée. Cela ne se fera pas sans vous et nous vous remercions d'avance pour votre engagement et votre confiance!

J'adhère ou je renouvelle mon adhésion sur HELLOASSO

J'adhère ou je renouvelle mon adhésion par courrier