Alors que l'urgence climatique nécessite d'agir partout au plus près du terrain, les collectivités locales voient leurs moyens réduits par un désengagement de l'Etat. Dans le même temps ce dernier cherche à se retirer du financement des conseillers info énergie, que, en Bretagne, les régions et l'Ademe, avec les collectivités locales, ont patiemment mis en place depuis deux décennies.

Et cela au moment où, suite à des effets d'annonces récupérés par une multitude d'acteurs pas toujours des plus fiables, les conseillers info énergie se trouvent submergés d'appels de particuliers soucieux de vérifier le sérieux des nombreuses sollicitations téléphoniques. Beaucoup d'entre elles s'emparent de slogans comme l'isolation à un euro, où se cachent parfois derrière des intitulés pseudo officiels, alors que nous savons que ni les organismes de l'Etat, ni les collectivités ne pratiquent de démarchage. Ce précieux temps passé à la mise en garde des citoyens est du temps en moins pour les conseillers chargés d'une information neutre et objective.

En outre les grosses entreprises parviennent toujours à utiliser la réglementation à leur profit, par exemple en achetant les certificats d'économie d'énergie. Ainsi, elles se donnent bonne conscience, soignent leur image, mais en plus, un traitement éloigné du terrain est de nature à favoriser les solutions industrielles. Le risque est grand que les procédés de fabrication et les transports de marchandises soient causes de consommations d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre. Certains matériaux génèrent des pollutions dans l'air ou les océans, comme le soulignait Olivier Cloarec dans l'éditorial de décembre avec l'exemple des billes de polystyrène émises lors de la découpe de cet isolant à l'aide d'outils inadaptés, sur certains chantiers de construction ou de rénovation thermique.

La vigilance s'impose donc et justifie, s'il en était besoin, la maîtrise des dispositifs d'aide et de conseils au niveau des territoires. C'est à cette échelle que le retour d'expérience est le plus pertinent pour que s'établissent des relations de confiance entre les entreprises locales et les clients.

Paul Rocuet, co-président de l’association APPROCHE-écohabitat

Vous pouvez consulter l'intégralité de la newsletter de Février 2020 avec ce lien : https://frama.link/approche-ecohabitat-fevrier-2020

Actualités

J'ADHERE A L'ASSOCIATION !

Après l'enthousiasme des années précédentes, il est important de préserver ce dynamisme et de continuer sur notre lancée. Cela ne se fera pas sans vous et nous vous remercions d'avance pour votre engagement et votre confiance!

J'adhère ou je renouvelle mon adhésion sur HELLOASSO

J'adhère ou je renouvelle mon adhésion par courrier